Opinion

Les impacts de la loi 9 sur les possesseurs d'armes à autorisation restreinte 0

Jean-Pierre Otis

La loi numéro 9, plus communément appelée Anastasia, en souvenir de la jeune victime du collège Dawson, est entrée en vigueur le 1er septembre 2008. Cette loi aura un effet sur tous les possesseurs d'armes de poing dans la province de Québec. Concrètement, cela signifie que chaque propriétaire d'une ou de plusieurs armes restreintes ou prohibées enregistrées, devra justifier l'utilité de celle-ci ainsi que les fréquences d'utilisation. Chaque propriétaire qui ne pourra satisfaire ces conditions perdra ses droits acquis. La nouvelle loi confirme avec fermeté cette disposition.

La direction du club de tir local a jugé très pertinent de vous résumer ces quelques points qui concernent plusieurs utilisateurs dans la région:

- Un membre en règle, qui ne participera à aucune séance de tir durant la saison régulière et ne s'inscrira pas au registre, pourrait devoir justifier aux autorités policières la ou les raisons qui motivent la possession d'armes à autorisation restreinte.

- Les membres qui ne renouvelleront pas leur carte de membre devront également justifier aux autorités policières pourquoi ils sont en possession de ces armes. Ils risquent évidemment de perdre leurs droits. Fait à noter ici, le club ne pourra plus émettre des cartes de membres après la date du renouvellement de celles-ci.

- Avant le 1er septembre 2009, tous les membres de la section «pistolet» du club, auront l'obligation de «passer et réussir» un test sur la connaissance de la loi et un «test pratique d'aptitude» sécuritaire de tir dispensé par les moniteurs locaux de la Fédération Québécoise de tir.

Avec cette loi, les clubs ont l'obligation de faire un rapport à la Sûreté du Québec des non renouvellements d'adhésion et ceci à très court terme après la date d'échéance.

Ici à Baie-Comeau les adhésions à notre club, «Club de tir l'élite de Baie-Comeau inc» seront expirées après le 31 mai prochain; il importe donc d'effectuer le renouvellement avant cette date. Après l'échéance, le club devra fournir obligatoirement rapport aux autorités des non renouvellements. De plus, nous avons tous l'obligation de rapporter aux autorités policières tout comportement pouvant mettre en péril la sécurité publique. Ajoutées à une complexification administrative, certaines de ces dispositions apportent une lourde charge de responsabilités vis-à-vis les membres de la direction. Nous n'avons cependant pas le choix de s'y adapter et de les mettre en application. Nous aurons donc besoin du support et de la compréhension de tous nos membres si nous souhaitons pratiquer notre sport encore longtemps.

De plus amples informations seront diffusées lors de l'assemblée générale annuelle prévue en avril concernant ces nouvelles obligations et sur les dates des deux sessions prévues pour le test d'aptitude. Vous pouvez aussi consulter les directeurs du club ou visiter le site web du club au http://clubelite.iquebec.com

Jean-Pierre Otis

Baie-Comeau